Les dirigeants français se soucient-ils de la sécurité informatique ?

La moindre faille dans le système d’information et l’entreprise  se retrouve vulnérable et à l’assaut de pirates ! En ce 21ème siècle, on se demanderait presque s’il est important  de repréciser l’importance de la sécurité informatique. Pourtant, selon une étude Vanson Bourne, sponsorisée par NTT Com Security, la branche spécialisée de l’opérateur japonais, les dirigeants français ont du mal à prendre les choses au sérieux !

Les dirigeants français n’y voient pas d’importance !

Selon cette étude, les dirigeants français (hors DSI) ne sont que 38 % à considérer que la sécurité des données est  capitale pour leur organisation. Des chiffres réellement alarmants quand on apprend que selon la même étude, ce sont 50% des dirigeants en Grande-Bretagne ou en Allemagne, qui se soucient de la sécurité informatique.

En réalité, un tiers des dirigeants français ont mis en place un plan de réponse à incident en cas de faille, tandis qu’ils sont 2/3 chez nos voisins anglais ! Alors comment expliquer cette négligence ?   Pour la plus grosse majorité qui n’y accorde pas d’importance, elle pense qu’une faille n’aurait aucun impact sur le chiffre d’affaires.

Comment changer la donne ?

Selon cette étude, les dirigeants ont du mal à communiquer avec le service informatique, il se crée alors  une vraie barrière qui les empêchent de communiquer. En réinstaurant la confiance, entre les différents départements, il est plus facile de communiquer et d’impliquer tous les acteurs.

Posted in: